Accueil > Présentation > La Mobilité internationale en Aquitaine > Les chiffres de la mobilité

Les chiffres de la mobilité

Le service AquiMob a fait un bilan de la mobilité pour les années universitaires 2014-2015 et 2015-2016. Depuis le lancement du dispositif en 2008, les chiffres de la mobilité ont été en constante augmentation, que ce soit en termes de candidatures déposées, de budgets des aides disponibles, de projets financés (bénéficiaires) et d’établissements ayant rejoint le dispositif.
Voici une présentation des évolutions entre les années universitaires 2014-2015 et 2015-2016.

Le public étudiant financé

JPEG - 30.3 ko

La répartition des financements entre boursiers et non boursiers sur critères sociaux parmi les projets bénéficiaires évolue :
- + 0,7 % du nombre de projets bénéficiaires d’étudiants boursiers
- - 15 % du nombre de projets bénéficiaires d’étudiants non boursiers
AquiMob reste un dispositif à vocation sociale ouvert à un public étudiant plus large, et donc accessible à tous. Cette baisse d’étudiants non boursiers peut s’expliquer par un nombre plus conséquent d’étudiants aux revenus de référence moyens.

JPEG - 27.7 ko

Les budgets des aides en augmentation

Parmi toutes les aides et bourses disponibles via le dispositif AquiMob dans les établissements partenaires, on note :
- Un budget global en légère augmentation (+ 1,15%)
- Un montant moyen alloué par projet stable
- Un nombre total et moyen de mois d’aide alloués en forte augmentation ( - 10% et - 1%)
L’augmentation globale des budgets (toutes aides confondues) permet de répondre à la hausse des demandes de financements.

Les projets bénéficiaires par type d’aides et de bourses

La répartition des budgets des aides et bourses évolue. Elle permet le financement de toujours davantage de projets de mobilité malgré une disparité parmi les enveloppes globales.

JPEG - 22.5 ko

- Évolution du nombre de projets bénéficiaires par type de financement :

  • Aquitaine Cap Mobilité : + 1 %
  • Erasmus Formation : + 6,6 %
  • Erasmus Stage : + 12,8 %
  • Bourse MESR : - 7,8 %

La répartition des aides entre projets (montant moyen, nombre de mois) permet de compenser la baisse du budget disponible de la bourse MESR face à l’augmentation constante des demandes de financement.

JPEG - 21.4 ko

© Université de Bordeaux