Accueil > Partir en mobilité > Se loger à l’étranger > Les logements étudiants à l’étranger

Les logements étudiants à l’étranger

Partir étudier à l’étranger nécessite évidemment de pouvoir se loger sur place.
La politique de logement étudiant n’est pas la même à l’étranger qu’en France. Sur les campus européens la situation n’est pas la même, les universités restent attractives même sans logements spécifiques pour les étudiants.

Trouver un logement dépend donc avant tout du budget que l’on dispose, et du mode de vie que l’on recherche.

Voici un petit guide des différents types de logement étudiants assez répandus. Pensez à recueillir le maximum d’informations avant votre départ :

  • auprès de vos universités d’accueil et d’origine,
  • des consulats et ambassades
  • des autres étudiants en mobilité.

Les différents types de logement pour étudiant

- Les résidences universitaires
Si le CROUS est réputé en France, à l’étranger les organismes du même genre ne proposent pas tous les mêmes services. Certains campus proposent d’héberger les étudiants, mais les places sont rares. Dès l’acceptation de votre échange, demandez conseil à l’université d’accueil.

- Les foyers pour étudiants
Les foyers sont souvent destinés aux jeunes travailleurs mais peuvent accueillir également des étudiants. La plupart ne sont pas mixtes, et la vie y est très réglementée. Les demandes de logements sont donc à déposer suffisamment à l’avance.

- Les résidences privées
Il s’agit de résidences étudiantes financées par des fonds privés et bien souvent dites « haut de gamme ». Les loyers y sont généralement élevés. En contrepartie de nombreux services sont disponibles (laverie, connexion internet, agent de nettoyage, salle de sport etc.) ; ainsi qu’une certaine forme de sécurité.

- La colocation
La colocation reste un des moyens de logements les plus populaires auprès des étudiants. Plus les colocataires sont nombreux dans un appartement, moins le loyer est onéreux. Le côté cosmopolite de ce mode de vie attire beaucoup plus les étudiants à l’étranger qu’en France car c’est un moyen supplémentaire d’apprendre la langue, et il est possible de ne louer que pour une courte période.

- La location d’un appartement
Il s’agit du logement classique des étudiants mais les loyers exorbitants de certaines destinations en rebutent quelques-uns. De plus dans certains pays, le loyer se paie à la semaine et non pas au mois, loyer auquel se rajoutent les charges, l’électricité et autres. Attention donc à la lecture des annonces, car si un loyer de 200€ vous parait faible, il faut bien souvent le multiplier par le nombre de semaine du mois.

- Les familles d’accueil
Vivre chez l’habitant à l’étranger permet de bénéficier d’un mode d’hébergement relativement confortable au sein d’une maison, et de partager le mode de vie et le quotidien d’une famille du pays d’accueil. Cela permet donc d’appréhender sa mobilité étudiante sur un autre plan, et de renforcer son niveau en langue. En contrepartie, ce mode d’hébergement nécessite de s’adapter au mode de vie de la famille d’accueil, c’est-à-dire respects des horaires, réglementation des visites, etc.

Attention aux arnaques concernant les logements étudiants :

- Privilégiez la recherche de logement sur place car bien souvent des sites vous demandent de payer une « avance » pour un logement sans le voir et sans aucune sécurité. N’envoyez jamais d’argent avant de visiter le bien.

- Les annonces de logement à prix bas et défiant toute concurrence peuvent cacher des vices de formalités.

- Afin d’éviter tout problème, pensez à vous renseigner sur la fiabilité des organismes qui vous intéressent auprès du Consulat de France de votre pays d’accueil par exemple. Vous pouvez également demander l’avis des étudiants déjà sur place.

- De nombreuses agences de location sont en fait des « vendeurs de listes », c’est-à-dire qu’avant de vous proposer des offres de logements elles vous demandent de régler des « frais de dossier » souvent élevés et dont le remboursement n’est pas garanti si aucun logement n’est trouvé.


© Université de Bordeaux