Accueil > Partir en mobilité > Avant / après la mobilité > Repartir à l’étranger

Repartir à l’étranger

La mobilité internationale s’est tellement bien passée que repartir semble être une évidence ? Il existe plusieurs opportunités dont vous pouvez bénéficier, en voici une sélection bien entendu non exhaustive.

Repartir dans le cadre de votre cursus universitaire

Le dispositif AquiMob regroupe 3 aides principales à la mobilité, il est donc possible de bénéficier d’un autre co-financement selon les critères d’éligibilité de votre nouveau projet.

Il est également possible de partir hors convention, et dans ce cas-là la validation de votre diplôme dépendra de votre université d’accueil à l’étranger.

Jeune dipômé en recherche d’emploi

- Le programme Leonardo

La section internationale du Pôle-Emploi a mis en place dans le cadre du programme Leonardo da Vinci, des stages à finalité professionnelle pour les demandeurs d’emploi souhaitant acquérir une expérience à l’étranger, autrement dit pour les « personnes sur le marché du travail ». Cette mobilité transnationale des travailleurs se fait au sein de la zone Europe, et les statistiques montrent que les pays le plus attractifs restent l’Espagne et le Royaume-Uni.

Vous pouvez contacter le pôle emploi pour plus de renseignements, ainsi que la mission locale et l’ensemble des acteurs qui s’occupe de l’insertion professionnelle.

Pour aller plus loin : brochure disponible sur le site de l’agence Erasmus

Le volontariat international

Le volontaire s’engage à temps plein dans une mission prédéfinie qui fait l’objet d’un contrat et d’une indemnité mensuelle.

- Contrat entre organisme et volontaire

Consultez le site de France Volontaires pour trouver des informations et des missions de volontariat.


© Université de Bordeaux