Accueil > Les + AquiMob > Témoignages d’étudiants partis en mobilité > Thomas, parti en Chine en 2011-12

Thomas, parti en Chine en 2011-12

AquiMob : Où es-tu parti et combien de temps ?
- Thomas : En Chine, à Wuhan, pendant 1 an

A : Pourquoi ce pays ?
- T : Parce que j’étudie le chinois et que c’est le meilleur moyen d’apprendre cette langue

A : Dans quel cadre es-tu parti(e) ? (stage, semestre, diplôme préparé)
- T : Une année d’échange (grâce aux conventions entre les deux universités).

A : Comment cette mobilité s’est-elle placée dans ton cursus ?
- T : Cette année n’a malheureusement pas été réellement prise en compte dans mon cursus (je n’ai pu valider qu’une partie de mes UE, notamment celle de chinois).

PNG - 178.9 ko
Chine
Thomas, à Wuhan pour 1 année

A : : As-tu obtenu des aides financières à la mobilité (lesquelles) via AquiMob ? En quoi cela t’a-t-il aidé le plus ?
- T : Oui, l’aide régionale Aquitaine Cap Mobilité. Cet argent m’a aidé à vivre en Chine.

A : Comment s’est passée ton intégration là-bas ?
- T : Sans aucun problème.

A : Comment s’est déroulée ta mobilité (déroulement du stage / choix des matières d’enseignement, modalités des cours sur place, vie étudiante…) ?
- T : Excellemment bien, les matières ont été choisies par nos profs de Bordeaux 3. Les cours sur place étaient bien répartis dans la semaine.

A : Qu’est-ce qui t’as le plus marqué ?
- T : La culture chinoise qui est réellement différente de la nôtre.

A : T’es-tu investi dans la vie locale ?
- T : Oui.

A : Quelque chose t’a-t-il manqué en particulier ?
- T : Non.

A : Quels conseils donnerais-tu à des étudiants qui souhaitent partir ou qui hésitent à le faire ?
- T : Partez, c’est le meilleur moyen de vivre une expérience magnifique et très appréciée sur le CV.

A : Où en es-tu aujourd’hui ? (études, emploi, autres)
- T : J’ai fini ma licence cette année, et l’année prochaine je retourne en Chine.

A : Dirais-tu que cette expérience a été enrichissante au niveau personnel ? Pourquoi ?
- T : Très, elle m’a permis de découvrir un autre style de vie, d’autres personnes avec des façons de penser différentes. C’est utile pour travailler plus tard.

A : Cette mobilité a-t-elle eu un impact sur tes projets professionnels / ton entrée dans la vie active ?
- T : Oui car je souhaite retourner en Chine.

Crédit photo : Thomas


© Université de Bordeaux